Paris Move – Patrick Dallongeville – Decembre 2016

X-Perienced

Mr. Hardearly X-Perienced 

Patrick Dallongeville

Paris Move

 

Mr Hardearly – X-Perienced

Rebel/Socadisc

*** Bon

Au premier coup d’oeil, on a presque envie de paraphraser Pierre Vassiliu: “Qui c’est celui-là?”. Assumant

crânement son look Yul Brynner, et habillé de quelques colifichets indiens (relation de cause à effet?)

ainsi que d’une strato, Monsieur Durtôt (hé oui, Hardearly) évoque de prime abord un clone de Joe

Satriani. On s’attend donc un peu au pire, mais ces craintes sont heureusement vite dissipées. Si le

bougre n’usurpe pas son titre (on sent que ses phalanges en ont parcouru, des frêtes), il délivre certes

un album de guitare, mais aux références largement générationnelles. “Heart & Soul” rappelle ainsi autant

les Yardbirds circa Jeff Beck que les Stray Cats de “Gonna Ball”, tandis que certaines plages traduisent

une profonde culture seventies (Gary Moore, Wishbone Ash, Doobies, Purple…), et que d’autres (“Fool

For Your Loving”, “Charlie’s Shuffle”) versent plus ouvertement du côté blues de la force. Si le tout sonne

parfois comme un catalogue des impressionnantes capacités techniques du bonhomme, on ne peut

toutefois lui dénier de réelles capacités à émouvoir (“Toxic”, “I Got News”, ou la slide virevoltante de

“Time Is On My Side”). Un guitar hero à la française de plus? Il fut un temps où l’expression faisait

sourire outre-Manche. Gageons que ce ne sera désormais plus forcément le cas.

Patrick Dallongeville
Paris-Move / Blues Magazine / Illico & BluesBoarder

 

 Retour aux articles de presse